Skip to content

Intrusion

Les systèmes anti-intrusion

Un système anti-intrusion est composé de détecteurs, d’une centrale et d’avertisseurs :

  • filaire : un système de câblage relie les différents appareils entre eux,
  • sans fil radio ou infra-rouge : les appareils sont alimentés par des piles et communiquent entre eux par des ondes électromagnétiques se propageant dans l’air ;
  • mixte : les détecteurs sont alimentés par piles, les autres appareils, par le courant électrique et communiquent entre eux par ondes radio.

Le système de détection sert à informer la centrale d’une tentative d’intrusion :

  • périmétrique : posé sur une porte ou une fenêtre, il réagit aux vibrations, aux chocs et à l’ouverture ;
  • volumétrique : il détecte une présence par infra-rouge (détection de la chaleur émise par un corps humain), hyperfréquence (détection de mouvement) ou les deux (bi-technologie). Dans ce cas, la détection est validée par une détection de chaleur et une détection de mouvement.

La centrale reçoit par radio les informations émises par les détecteurs et les télécommandes. En cas de détection, elle déclenche le fonctionnement des appareils de dissuasion et d’alerte (vis-à-vis d’une centrale de surveillance).

Les sirènes et les sirènes-flash (sirène complétée par un signal lumineux clignotant) sont les principaux éléments de dissuasion.